Quand arrêter sa thérapie et faire le bon choix ?

Tous travail thérapeutique connaît des hauts et bas. Et pourtant, parfois, il peut être nécessaire de se demander sérieusement si le moment ne serait pas venu d’interrompre l’accompagnement. Quelques points à passer en revue pour cela…

Que se passe t’il ? Comment je me sens ? De quoi j’ai envie ? Qu’est ce que je peux faire ? Mon thérapeute peut-il m’entendre ?

Si vous avez confiance dans les capacité d’accueil de votre thérapeute, lui parlez de ce que vous ressentez peut vous permettre de tirer partie de la fin de la relation thérapeutique. Il s’avère souvent que le processus thérapeutique vous invite à revivre des mécanismes de séparation et les expliciter et les voir dans la sécurité de la relation vous permettra de vous en affranchir pour la suite. Quelque soit l’issue de l’échange.

Surtout, si votre thérapeute n’a pas les moyens d’accueillir ce que vous lui partagez et qu’il réagit sans avoir les moyens de ralentir et d’observer ce qu’il se passe chez lui, cela peut-être le signe qu’il vaut mieux vous diriger vers quelqu’un d’autre.

Post a comment

Have a question?